mardi, août 10

2010, les colonies françaises...




MON AVIS SUR CERTAINS POINTS ABORDES DANS LA VIDÉO
(Pour le reste ça va...):

"Il faut absolument lui payer son billet pour la République Dominicaine, et qu'elle y reste! C'est quoi cette pauv' touriste à la c*n !?"

C'est le cri de tout Antillais digne, et fier de son identité Antillaise. Une identité issue de sa multiculturalité, de son histoire. Fier d'en faire partie intégrante, autant par ses actes que par le sang qui coule dans ses veines, face aux commentaires désobligeant de cette dame,visiblement venue d'un autre ère...
(Et puis, ça répond en même temps à ceux qui répandent cette fausse croyance, disant qu'on a pas d'identité...)

Bah oui, y en a plein des touristes comme elle, bourrés de préjugés, totalement acculturés, qui se plaignent tout le temps, et donnent des leçons à tout le monde.

Alors, comment voulez vous que dans ces conditions,des antillais, à coeur de garder la tête haute, de ne plus être soumis; en l'honneur de l'héritage de la lutte contre l'esclavage, contre l'humiliation et la souffrance de leurs ancêtres esclaves; considèrent que servir peut être autre chose que de la servitude, quand ils ont à faire à ces touristes méprisants, qui nous croient toujours à l'époque des colonies?
(Ceux qui pensent comme la dame dans la vidéo...)
Faut pas rêver. (comme dirait l'autre...)

Le racisme aux Antilles ?

Concernant le "racisme aux Antilles", que je qualifierais plus de "goût" (sauf quand il y a mépris, insultes et violences, quand ça dégénère quoi...), il reflète à grande échelle (effet loupe) ce qui existe dans le monde entier:
L'homme depuis son existence, dans toutes les cultures: européennes, africaines, asiatiques, préfère les femmes à la peau claire.

En tout cas, quand il doit faire un choix, il suit sa préférence physique en premier, du coup, pour des atoûts équivalents, c'est celle qui a la peau la plus claire qui l'emporte (Si on peut exprimer cela comme une compétition...). C'est connu, prouvé scientifiquement ( Par un pourcentage, ce qui ne veut pas dire 100%) et visible tous les jours.

Des preuves? Bah, il suffit de faire des morphings avec 4 à 5 couleurs de peau différentes d' une même femme: de la peau "noir ébène" à la peau "blanche neige". Puis, proposez les morphings, à plusieurs hommes, femmes et enfants, en leur demandant "sur quelle photo cette femme est la plus belle, lui plaît?" (sous couvert d'anonymat) et vous verrez...Il y a de grandes chances pour que la peau "noir ébène" ne remporte aucune voix, en tout cas, pour qu'elle se retrouve en queue de peloton (avec "la voiture balais") ...

(Ce test fonctionne probablement pour un homme...et il a certainement déjà été fait...)

Eh oui, une peau foncée, signifie (à l'origine de ce goût): femme des champs, souvent dehors (sous le soleil), paysanne qui n'a que la terre pour seule culture, etc...

Bon nombre de manuels d'histoire, vous expliqueront comment les femmes se blanchissent la peau et ce, de l'Antiquité à nos jours.

Alors pour moi, ça n'a rien d'étonnant que les esclavagistes aient préservés les descendants de métissage nés clair, du travail des champs.
Il y avait probablement déjà à l'époque, des "scientifiques" pour dire que plus la peau est foncée, plus elle supporte le soleil...
(Par contre il devaient pas être nombreux à estimer les souffrances physiques, causée par la chaleur, quelques soit la couleur...)

Et puis, étant plus clairs, il sont idéologiquement ( Cette idéologie ancestrale communément et au fil des millénaires, inconsciemment admise) plus agréable à regarder. Ça devient même possible, d'avoir de la considération pour eux, étant donné qu'ils ont les gènes du ou d'un maître...
Ainsi la logique de la peau plus claire, plus appréciable, continue jusqu'à aujourd'hui.

Mais je note une évolution:

De nos jours, les couleurs de peau les plus appréciées sont brunes/bruns clair... D'où tous ces blancs qui passent des heures à griller comme des tomates sur les plages, ces africaines qui se blanchissent la peau, et ces "reproductions dominos".

C'est le dictât social mondial qui parle:

"On va inéluctablement,vers une société de métissage et il faut à tout pris que nos descendants en fassent partie au plus vite, et que ça se voit, pour éviter la marginalisation de l'individu trop blanc ou trop noir."
Mais d'où vient cette idéologie ancestrale qui décide du goût pour un type cutané?

Ha oui, je l'ai énoncé précédemment... Mais, je vais l'expliquer un peu:

Il s'agit de l' apparition d'une idée, comme quoi, les paysans (les pauvres, dans les systèmes de Tiers-Etats et autres castes dans l'Antiquité) sont bronzés, alors les bronzés et autres basanés sont des pauvres, des moins que rien, à éviter.

Puis, un cercle vicieux s'est installé au cours des millénaires, favorisant systématiquement un type de peau, par rapport à un autre.
Du coup, depuis cette époque, plus t'es foncé, plus t'es en galère, plus t'es mal vu. Et plus t'es mal vu, plus t'es en galère, et plus y a des chances que tes descendants continuent de faire partie des plus foncés...Ainsi de suite, de générations en générations... Perpétrant ainsi toutes les connotations négatives issues de ce cercle vicieux.

Il paraît que ça change. Moi, je pense surtout que le métissage prend effectivement le dessus, à la fois biologiquement et psychologiquement, ce qui fait que les mentalités évoluent petit à petit.
Surtout quand certains se rendent compte, qu'un couple de noirs peut engendrer des enfants blancs de peau, et vice-versa.

(Mais on est encore loin du compte, je n'aborde même pas ici, les problèmes de "délit de sale gueule " appelé aussi "délit de faciès" et les autres discriminations du même genre, encore bien présentes en 2010...)

"Les esclaves des romains étaient blancs" et on s'en fout!

Bah oui, on s'en fout, ça n'a rien à voir avec l'esclavage du "commerce triangulaire".

Déjà, c'était à l'Antiquité, donc, comme l'esclavage chez les égyptiens, on est en droit d'espérer que les mentalités ont évolués 1000 ans plus tard...Et non! Comme par hasard, pour les noirs, ça recommence...
Ensuite, ces esclaves n'étaient pas considérés comme des meubles ou des animaux, mais comme les travailleurs précaires d'aujourd'hui.
Il n'y avait pas de considération, ni de classement en fonction de leur couleur de peau. Ils étaient quelques individus rattachés à une famille, mais pas des centaines, parqués comme du bétail, dans les granges d'un maître.
Ils n'ont pas été déportés et tués par centaines de millions, violés ou/et mutilés par centaines de milliers, pendant 4 siècles! ...

La servitude existe depuis l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui dans le monde, mais il n'y a rien de comparable à "La traite négrière", même pas la Shoa...

Chabine, chabinmétissage antillais.

Sur une note plus légère, avec quelques petites précisions:

il me semble que "chabin(e)" désigne une personne métisse, née avec les caractéristiques physiques suivantes: Peau brun clair à clair, les cheveux au moins châtains clair ( qui blondissent vite au soleil) à blond,et les yeux au moins bruns clair. Par contre avoir "la peau chabine" ç'est pour tous ceux qui ont au moins la peau brun clair ...

Et tous les métissés des Antilles n'ont pas des ancêtres esclavagistes même si c'est la majorité. Il y avait des commerçants et des immigrants à l'époque, et aucune recherche généalogique sérieuse, ne peut aboutir à cette conclusion. De plus, il y a eu de nombreuses vagues d'immigration depuis l'esclavage, et bon nombre de métissages autres, aboutissent à une peau claire...

Le meilleur pour la fin ?

Pourquoi, montrer finalement au générique que les enfants ont effectivement retenu qu'il y a eu des esclaves"blancs" alors que cette partie est absente dans le reportage?

Tous les antillais ont appris dès le primaire qu'il y a eu des esclaves "blancs", que des noirs en Afrique avaient, et ont toujours, des royaumes avec des esclaves, qu'il y a des enfants esclaves en Haïti, et des ethnies considérées comme des esclaves en Afrique du nord, en Asie, en Inde....

Ici, aux Antilles, on a l'air loin de tout, mais ceux qui savent et/ou ont envie d'écouter et d'apprendre, comprennent très tôt dans quel monde ils vivent...
Faut pas croire...On est loin d'être con...

Il serait temps pour certains de le comprendre...

Aucun commentaire: